Inspirer, expirer, respirer… vivre

 

Inspirer, expirer : un acte que nous reproduisons quelque 21 600 fois par jour…

« Plus encore que boire ou manger, respirer est vital, entame Gérarldine Haegeli, sophrologue et présidente de l’Observatoire national de la sophrologie. Sans respiration, point de vie. »

Ce phénomène est tellement essentiel que le corps s’est arrangé pour qu’elle soit automatique. Nous n’avons pas besoin d’y penser pour qu’elle se mette en place. Pourtant, en y prêtant attention, on se découvre un allié fidèle.

Au coeur de la pratique de la sophrologie, la respiration joue également un rôle important dans d’autres pratiques, comme le yoga, la cohérence cardiaque, le Qi Gong, voire la méditation.

sunset-summer-golden-hour-paul-filitchkin-1.jpg

En sophrologie, les exercices de respiration permettent de prendre le pouvoir, de mieux gérer son stress, ses émotions, son sommeil, de mieux vivre sa vie.

Comment expliquer cette importance ?

 

En janvier 2017, l’observatoire des médecines non conventionnel parenthèse OMNC de l’université de Nice y consacrais un colloque. À cette occasion, le Professeur Charles Hugo Marquette, pneumologue à l’hôpital Pasteur de Nice analysait le fait que « la moindre de nos cellules respire ». Ce phénomène, qui se renouvelle en permanence, existe jusqu’au plus profond de notre corps, de notre être.

Pour le Dr Marie Baque-Juston, coordinatrice de l’OMNC, voici ce qui explique la puissance de la respiration : «c’est l’un des rares éléments du système nerveux autonome, à la fois automatique et contrôlable. Elle entre dans une chaîne d’événements dans le fonctionnement du corps. À chaque modification, par ricochet, elle influe sur le reste de cette chaîne. »

Notre respiration est un formidable indicateur, un révélateur de nous à nous-même.

Qui n’a jamais connu la sensation de cette respiration rapide à l’assaut d’une montée de stress ? A l’inverse, qui n’a jamais savouré cette grande inspiration que l’on prend lorsqu’on se sent bien, serein, peut-être devant un magnifique paysage, comme pour mieux s’imprégner de la beauté qui s’impose à nous, du bien-être ?

Prendre un instant pour ressentir sa respiration, pour l’observer, permet de prendre conscience de notre état.

La respiration est-elle courte ou profonde ? Est-elle facile ou exige-t-elle un effort ? «On peut même observer le temps de suspension entre l’inspiration et l’expiration » poursuivit Géraldine Haegeli.

S’accorder une pause pour respirer, ne serait-ce que 30 secondes, dans notre vie stressante, est déjà un pas important. Après tout, on prend bien le temps de manger, de boire, et d’assouvir d’autres besoins. Alors pourquoi ne pas prendre le temps de respirer ?

Dès lors, la respiration peut devenir un moyen extraordinairement puissant pour nous aider à mieux vivre de nombreuses situations : gérer ses émotions, son stress, etc.

Lors de nos séances de sophrologie, vous découvrirez des exercices de respiration efficaces et concrets que vous pourrez reproduire facilement dans votre quotidien.

Prenons rendez-vous !

Florence Pécriaux

Sophrologue

Marquise – Boulogne – Calais – Côte d’Opale

Tél : 06 82 28 11 94

A NOTER :

L’observatoire nationale de sophrologie propose toute une journée de colloque sur la respiration le 20 mai prochain à Paris. Pour retrouver toutes les informations sur ce colloque http://www.observatoire-sophrologie.fr

Pour retrouver les vidéos du colloque de l’OMNC de l’Université de Nice, http://omnc.unice.fr/?page_id=1998

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s